Nos Vins

Colibri

Notre Pinot Blanc récolte 2022. C’est un vin sec tout en fraîcheur et en légèreté. Il peut se servir sur une entrée, mais également avec des poissons et fruits de mer, des viandes blanches, ou encore des asperges et des fromages légers. Servir plutôt entre 8 et 10°C

ColibriS

Issu de la même parcelle de Pinot Blanc que notre Colibri. Il s’est enrichit d’un grand « S » car nous l’avons vinifié de manière à conserver un peu de sucres résiduels. Ce vin tendre et fruité sera donc idéal au moment de l’apéritif ou du dessert . Température de service recommandée : entre 8 et 10 °C

In Extremis

Dernière variation de pinot blanc, nous avons vendangé une partie de la parcelle au tout dernier moment ! Ce vin atypique vous surprendra !

Nous avons choisi de cultiver nos vignes en utilisant le minium de traitement (biologique) possible, et également de vinifier notre vin avec le moins d’intrants possibles. Aussi un léger dépôt au fond de vos bouteilles est possible, il n’altère en rien la qualité du vin.
Le potentiel de garde de ces deux cuvées est de 3 ans, n’hésitez pas à le consommer bien frais !

Vous souhaitez commander ou réserver vos bouteilles ? Cliquez-ici

Bon à savoir

Le vin contient naturellement du gaz carbonique (CO2) et cela peut parfois donner un léger ressenti de pétillant en bouche sans que cela soit un défaut.

Le gaz carbonique est produit naturellement au cours de la fermentation alcoolique (transformation du sucre, contenu dans les baies de raisin, en alcool)
A la fin de ce processus le vigneron peut procéder à une opération de dégazage visant à évacuer le surplus de CO2 produit.

Pourquoi alors conserver un peu de ce CO2 ?

  • Il a un rôle protecteur : Un des grand ennemi du vin est l’oxygène (qui fini par transformer le vin en vinaigre) or le CO2 est un protecteur naturel contre l’oxygène, il nous évite alors d’avoir à ajouter trop de sulfites (dont le rôle et d’éviter l’oxygénation du vin) et permet une meilleure conservation de notre vin.
  • Il a un effet d’exhausteur d’arômes, grâce aux fines bulles qui favorisent la diffusion des arômes à l’intérieur de la cuve.
  • Il apporte de la fraîcheur au vin sans modifier son acidité : le CO2 souligne en général les perceptions de fraîcheur et d’acidité, atténue la sucrosité, intensifie l’amertume et l’astringence et peut conduire en bouche à une sensation de picotement.

Vous aimez ce coté pétillant ?
Alors profitez tout simplement du contenu de votre bouteille.

Vous n’aimez pas ce coté pétillant ?
Sachez que le C02 s’atténue de lui-même : au bout de 2-3 ans en bouteille ou 20 minutes après ouverture de la bouteille ou encore 2 minutes dans le verre après agitation ou directement après carafage car c’est un gaz volatile.
Il faut donc simplement laisser le vin s’aérer.

Pourquoi ce léger pétillant n’est pas un défaut ?
Un vin comportant un défaut ne sera pas limpide (transparent), son acidité sera parfois forte et il aura des notes de réduction prononcée au nez (type odeur de chou). Ces défauts-là, perceptibles au nez et en bouche, ne sont pas « récupérables ».

Source : https://www.chapoutier.com/fr/journal/trucs-et-astuces/pourquoi-votre-vin-petille-t-il-parfois-legerement